“Mon corps mes droits!” L’avortement menacé?

A l’occasion de la publication de l’ouvrage collectif autour du droit à l’avortement, « Mon corps, mes droits ! » L’avortement menacé ? Panorama socio-juridique : France, Europe, Etats-Unis, aux éditions Mare et Martin (dir. Laurence Brunet et Alexandrine Guyard-Nedelec), une soirée-débat aura lieu le 7 février 2019 de 17h30 à 19h30 au centre Malher de l’université Paris 1. Y seront notamment évoqués les derniers développements post-référendum en Irlande, et l’ouvrage comporte également une contribution sur les Etats-Unis et une sur le Royaume-Uni, susceptibles d’intéresser les sagefistes. Louise Langevin, professeure de droit à l’Université de Laval (Québec), apportera une perspective canadienne pour croiser davantage encore les regards sur cet enjeu central au féminisme et toujours d’actualité.

Revue GLAD!

Vous la connaissez peut-être déjà, la revue GLAD! Revue sur le langage, le genre, les sexualités est une revue consacrée aux travaux scientifiques, artistiques et politiques articulant recherches sur le genre et les sexualités et recherches sur le langage. C’est une revue en ligne, inter- et transdisciplinaire, principalement francophone, qui cherche à créer un espace de discussion sur ces thématiques, ainsi qu’un espace de traduction, d’exploration de la langue et de réflexion critique sur les critères de légitimité linguistique et académique.

En plus du contenu thématique propre à chaque numéro, les articles traitant d’enjeux de traduction sont intéressants pour les anglicistes que nous sommes ! Par exemple l‘article sur la traduction en français du concept d’intersectionality, dans le dernier numéro.

Bonne lecture !

Le groupe FAAAM a le très grand plaisir d’annoncer la parution de Women’s Life Writing and The Practice of Reading, Palgrave Macmillan, juin 2018. L’ouvrage, co-dirigé par Valérie Baisnée-Keay, Corinne Bigot, Nicoleta Alexoae-Zagni et Claire Bazin,  est consacré à la figure de la lectrice dans l’autobiographie au féminin dans le monde anglophone et francophone.

Table des matières

1.  Introduction,  Valérie Baisnée-Keay

Part I: Reading, Writing & Othering/Authoring Themselves

2. Contrapuntal Reading in Women’s Comics: Alison Bechdel’s Fun Home and Ellen Forney’s Marbles, Julia Watson  et Sidonie Smith

3.  Rimbaud’s Daughter or Ginsberg’s Son? Patti Smith’s Literary Fathers and Mothers in Just Kids (2010), Stéphanie  Genty

4. Reading and Rewriting Herself: Anna Jameson’s Literary Exploration of Canada, Anne-Florence Quaireau

5. The trouble with a book…”: Reading, Writing and Transgression in Jeanette Winterson’s Why Be Happy When You Can Be Normal?,  Valérie Baisnée-Keay

Part II: Reading and Misreading the Canon

6. Art of Mis-Reading: Life’s Writing in Virginia Woolf’s Essays, Nicholas-Pierre  Boileau

7. Plunged in a Book: Nathalie Sarraute, Monique Wittig, Hélène Cixous and The Literature of Experience, Ann Jefferson

8. Nancy Huston’s Bad Girl : Classes de littérature:When the Autobiographer Plays Hooky, Anne-Claire Marpeau

Part III: Reading as Resistance and Emancipation

9.   The Diary of Alice James: A Portrait of the Artist as a Reader, Laure de Nervaux Gavoty

10.  Reading as Emancipation in Harriet Ann Jacobs’s Incidents in the Life of a Slave Girl (1861), Delphine Louis-Dimitrov

11. Hannah Crafts’ Dialogizing Autobiography, The Bondwoman’s Narrative, Josette Spartacus

12. Janet Frame’s Autobiographical Trilogy: Birth of an Oeuvre, Claire Bazin

Part IV: Reading to Write Herself in the World

13. Writing Herself as/in Reading the Others in Ruth Ozeki’s A Tale for the Time Being, Nicoleta Alexoae-Zagni

14 . Haunting Books and Stories in Janice Kulyk Keefer’s Postethnic Family Memoir Honey and Ashes (1998), Corinne Bigot

15. Reading Fathers, Writing Self: Selfhood Dissolved in Maxine Hong Kingston’s Poetic Memoir I Love a Broad Margin to My Life, Joan Chiung-huei Chang

Part V: Reading Herself through Oral and Written Traditions

16.  Homemade Tales of Homespun Lives: The Shared Search for Identity in Culinary Memoirs, Virginia Terry Allen Sherman

17.   Reading Culture(s) in American Indian Women Writers’ Autobiographical Essays, Ludmila Martanovschi

18. “Books. Why?” Staging the Reading Act in Louise Erdrich’s Autobiographical Texts, Elisabeth Bouzonviller

Cet ouvrage fait suite à une conférence du groupe faaam organisé en septembre 2016, « She Reads to Write Herself/ La figure de la lectrice dans l’autobiographie féminine »

L’engagement des hommes pour l’égalité des sexes, xive-xxie siècle

Vient de paraître, sous la dir. de Florence Rochefort & Éliane Viennot.
En librairie à partir du 13 juin (distribution SODIS) ; également disponible directement chez l’éditeur (https://publications.univ-st-etienne.fr/).

Qu’on les appelle « amis des femmes », « champions des dames », « alliés », « pro-féministes »…, les hommes engagés pour l’égalité des sexes constituent une cohorte plus ancienne, nombreuse et active qu’on ne le croit généralement. On leur doit en effet, jusqu’à la Renaissance, la totalité des textes connus ayant défendu la thèse de l’égale dignité des deux sexes. On leur doit d’avoir soutenu avec acharnement la plus ancienne revendication des femmes, celle de l’accès à l’éducation, et souvent d’avoir travaillé à sa mise en œuvre. On leur doit d’avoir longtemps défendu les idées les plus radicales quant à leur accès à toutes les professions et à toutes les responsabilités temporelles ou spirituelles. On leur doit les batailles menées au sein des assemblées strictement masculines, à coup de votes, de discours et de manœuvres, qui finirent pas aboutir – presque partout – à des lois, à des droits, à des pouvoirs. C’est à cette réalité aussi incontestable que mal connue qu’est consacré ce livre, l’une des premières tentatives de focalisation sur leur groupe, leurs démarches, leurs idéaux, leurs combats, leurs stratégies… Rassemblant les contributions des meilleurs spécialistes de plusieurs disciplines, il nous permet de parcourir huit siècles d’histoire et de dépasser largement les frontières européennes.

Contributions de : Olivier Blanc, Noël Burch, Claire Charlot, Ginevra Conti-Odorisio, Élise Devieilhe, Alban Jacquemart, Catherine Jacques, Florence Launay, Yannick Le Quentrec, Nicole Mosconi, Janine Mossuz-Lavau, Marie-Frédérique Pellegrin, Michel Prum, Hélène Quanquin, Yannick Ripa, Florence Rochefort, Cristina Scheibe Wolff & Éliane Viennot.


Introduction : Florence Rochefort, Éliane Viennot
Partie I. Combats pour l’égalité des sexes : démontrer, convaincre, changer le droit et la société

Éliane Viennot : Champions des dames et misogynes : les enjeux d’un combat frontal, à l’aube des temps modernes (France, 1380-1530).

Nicole Mosconi : Comenius : « Enseigner tout à tous »… et à toutes.

Marie-Frédérique Pellegrin : Rôle des hommes dans l’oppression et l’émancipation des femmes chez Poulain de la Barre.

Florence Launay : Les alliés des compositrices françaises au xixe siècle.

Hélène Quanquin : « No shilly-shallying. Be brave as a lion. » Les abolitionnistes américains à la convention mondiale contre l’esclavage de 1840.

Catherine Jacques : Sans homme, point de salut ? Les relais masculins du mouvement féministe belge (fin xixe siècle-1968)

Claire Charlot : Les hommes et le combat pour le droit à l’avortement en Grande-Bretagne (1803-1967).

Janine Mossuz-Lavau : Soutiens masculins au combat pour la contraception et l’IVG en France (1880-2000).


Partie II. Être homme et féministe : parcours

Olivier Blanc : Charles de Villette (1736-1793) député, homosexuel et féministe sous la Révolution.

Michel Prum : John Stuart Mill et William Thompson, deux grandes figures du féminisme britannique au xixe siècle.

Ginevra Conti-Odorisio : Salvatore Morelli : politique et féminisme (1867-1880).

Florence Rochefort : Un féminisme radical au masculin à la Belle Époque : le cas de Léopold Lacour.

Yannick Ripa : Yves Guyot, un féministe incorrect.

Noël Burch : Jean Grémillon et Pierre Kast : deux hommes qui font tache dans le cinéma français.

Cristina Scheibe Wolff : De la guérilla au féminisme : la trajectoire de Fernando Gabeira (Brésil 1964-1981).

Élise Devieilhe : L’engagement des hommes dans le parti féministe suédois (2005-2009).

Yannick Le Quentrec : L’action de militants syndicaux en faveur de l’égalité des sexes, approche sociologique (France, 2005-2009).

Alban Jacquemart : Au-delà du paradoxe : l’engagement masculin dans les mouvements féministes (France, 1870-2010).

Littérature anglo-saxonne au féminin

Disponible depuis juillet chez l’Harmattan, le dernier ouvrage né des ateliers de la Sagef au congrès de la SAES : Littérature anglo-saxonne au féminin, sous la direction de Claire Bazin et Guyonne Leduc.

Sommaire

Remerciements ……………………………………………….9

Préface de Jean-Jacques Lecercle (Paris 10)……………… 11

  
PREMIÈRE PARTIE : (Re)naissance(s) 
” Renaissance de / chez Eliza Haywood ” 
Anne Bandry-Scubbi (Strasbourg) ……………………… 17 
” Le Voyage de Helen Maria Williams, A Tour in Switzerland : Naissance, re-naissance et survivance d’une écriture ” 
Stéphanie Gourdon (Lyon 2) ………………………………. 41 
” Mary Gulliver, an Emblem of Sexual Rebirth ? ” 
Ruth Menzies (Aix-Marseille 1) ………………………… 55 
” ‘Cage-born instincts’ : La Femme par nature dans The Daughters of Danaus (1894) de Mona Caird ” 
Nathalie Saudo-Welby (Amiens) ………………………… 69 
” Stratégies de survie, danse et re-naissance dans The Fire-Dwellers de Margaret Laurence ” 
Chantal Arlettaz (Nice) ……………………………………… 85 
DEUXIÈME PARTIE : Horizons 
” ‘Just for Adventure and Excitement’. L’Aventure textuelle de Calamity Jane ” 
Chloé Beccaria (Aix-en-Provence) ……………………… 105 
” La Nouvelle mansfieldienne et l’horizon intime féminin ” 
Delphine Soulhat (Lyon 2) ……………………………. 117 
” Gendering the Horizons of Modernism : The Example of Dju­na Barnes ” 
Margaret Gillespie (Franche-Comté) …………………. 131 
” Liz Jensen’s The Rapture : Journeying to Bethanyland ” 
Helen Esther Mundler (Paris 12) ……………………… 145 

Le Curé est une femme / E. Jamet-Moreau

Vient de paraître:
Églantine Jamet-Moreau, Le Curé est une femme. L’ordination des femmes à la prêtrise dans l’Eglise d’Angleterre
Préface d’Emmanuel Le Roy Ladurie
L’Harmattan, Coll. Des idées et des femmes, 326 p.

Il y a vingt ans, en novembre 1992, l’Église d’Angleterre mit un terme à la tradition séculaire d’une prêtrise exclusivement masculine en prenant la décision d’ouvrir le sacerdoce aux femmes. Près d’un siècle de combat fut nécessaire pour que l’Église accepte cette évolution et les débats qui ponctuèrent cette longue marche furent âpres et virulents. Aujourd’hui encore, alors que les femmes pourraient prochainement accéder à l’épiscopat en Angleterre, l’Église anglicane tout entière est divisée entre les partisans et les opposants de la prêtrise féminine. 
Cette question est fortement polémique car elle remet en cause la répartition des rôles des deux sexes dans la tradition chrétienne et qu’elle permet aux femmes d’accéder à un domaine réservé du masculin. À l’heure où la sphère du sacré semble, plus que toute autre, résister aux tentatives de déconstruction de la hiérarchie des sexes, les quarante femmes prêtres qui témoignent dans cet ouvrage sont autant de preuves vivantes de la richesse et de la complexité d’un ministère mixte que refuse toujours, obstinément, l’Église de Rome.

Women and Knowledge in the Mediterranean

Women and Knowledge in the Mediterranean, edited by Fatima Sadiqi, is being published by Routledge in hardback as a part of a newly created series called Routledge Advances in Mediterranean Studies. Here is the link for a pre-order.
The book contains an introduction by the editor and four parts enclosing 14 chapters: women and written knowledge; women and oral knowledge; women, legal, religious and economic knowledge; and women and media knowledge. Here are the chapters and authors’ names: 

-“A Skeptical Cast of Mind” by Marjorie Lightman” 
– “Women and Knowledge in Italy and Venice During the Early Modern Period” by Paola Malpezzi 
-“Seven Francophone Mediterranean Women Writers Speak Out Inside and Outside” by Evelyne Accad 
-“Moroccan Women Authors of French Expression: Feminine Voices of “la Littérature-Monde” in the Age of Globalization” by Valérie Orlondo 
– “The Necessity of Having it Both Ways: Tradition, Modernity, and Experience in the Works of Hélé Béji” by Mary Barnard 
-“Textual Orality and Knowledge of Illiterate Women. The Textual Performance of Jewish Women in Morocco” by Joseph Chetrit 
– “Berber Women’s Oral Knowledge” by Fatima Sadiqi 
-“Morocco’s 2004 Family Code Moudawana: Improving Access to Justice for Women” by Leila Hanafi and Christine Pratt 
-“Women’s Access to Legal Knowledge: The Case of Palestinian Women’s NGOs in Israel” by Liat Kozma 
– “Women and Religious Knowledge: Focus on Muslim Women Preachers” by Moha Ennaji 
-“Women and Reproductive Knowledge in the Mediterranean” by Rachel Newcomb 
-“Contextulaizing the Gender Representation in Cyprus Television” by Mary Koutselini and Sofia Agathangelou 
-“Gender and Political Engagement: A Role For The Media in Malta” by Carmen Sammut 
-“Stepping Out: Women Blogging in Their Discontents” by Marlyn Tadros

Parution: Les féministes de la deuxième vague

Christine Bard (dir.), Les féministes de la deuxième vague, Presses Universitaires de Rennes, avril 2012.
Cet ouvrage retrace l’histoire du féminisme à la lumière de celle des féministes, dans la période de l’après Mai-68. Qui est féministe ? Pourquoi ? L’ouvrage insiste sur la diversité des féministes en France, au-delà du MLF, grâce à de multiples voix de militantes associatives, d’artistes, de syndicalistes, d’intellectuelles, toutes attachées également à d’autres causes, groupes, classes ou identités… Unies ? Non, pas toujours. S’ignorant même, parfois.
ISBN : 978-2-7535-1808-7

Prix : 18 €

Auteur(s) :
Christine Bard est professeure d’histoire contemporaine à l’université d’Angers (CERHIO/CHSP), présidente de l’association Archives du féminisme.

Les Objets ont-ils un genre ?

Les recherches menées sur la culture matérielle ont depuis une vingtaine d’années largement interrogé les usages sociaux des objets, en étudiant leur dimension économique, religieuse, politique ou symbolique. Pourtant, et de façon assez paradoxale si l’on songe à la façon dont s’est déployé le champ des Gender Studies depuis les années 1970, la question de savoir si les objets ont un genre n’a jamais été posée en tant que telle, pas plus que celle de savoir ce que le genre faisait aux objets. C’est précisément sur ces questions que se sont penchés les auteurs de cet ouvrage, qui ont souhaité interroger la production sociale des identités sexuées en partant de la culture matérielle. Ouvrage interdisciplinaire, Les objets ont-ils un genre ? rassemble ainsi les contributions d’anthropologues, d’ethnologues, de sociologues et de conservateurs de musées qui se sont appuyés sur l’étude d’un ou d’une série d’objets (outils, vêtements, bijoux, ustensiles) pour examiner comment et dans quelle mesure ces artefacts participaient à la construction des identités sexuées. Cet ouvrage invite à cet égard à l’exploration des multiples interactions entre culture matérielle et construction du genre, et ce, dans les configurations sociales et culturelles contemporaines extrêmement diverses mais toujours directement mises en lumière par la fabrication et l’usage de ces objets.

Élisabeth Anstett est anthropologue, chargée de recherche au CNRS et membre de l’IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux). Marie-Luce Gélard est anthropologue, maître de conférences à l’université Paris- Descartes et membre du CANTHEL (Centre d’anthropologie culturelle).

Comment l’égalité vient aux femmes

Vient de paraître
Barret-Ducrocq, Françoise, Florence Binard et Guyonne Leduc, dir. Comment l’égalité vient aux femmes. Politique, droits et syndicalisme en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en France.
Paris : L’Harmattan, ” Des idées et des femmes “, 2012. 253 pp.

Entretien avec Claudie Baudino Entretien avec Claudie Baudino.

PREMIÈRE PARTIE
LA LONGUE ROUTE VERS L’ÉGALITÉ

” Frontières et droits de vote féminin “, Manda Green (Paris-Est Créteil Val-de-Marne)
” Quel horizon pour l’égalité des femmes aux États-Unis. Women’s Equality : An Unfinished Agenda “, Fatma Ramdani (Paris 13)
” Des magistrates chez les magistrats: Quel horizon pour les femmes juges ? “, Alexandrine Guyard-Nedelec (Cergy-Pontoise)

DEUXIÈME PARTIE
LE CHEMIN DE LA PARITÉ
” ‘La Blanche et le Noir’ : Enjeux symboliques et politiques des primaires à l’élection présidentielle américaine de 2008 “, Catherine Pouzoulet (Lille 3)
” Quel horizon pour les femmes en politique dans la Grande-Bretagne du XXe et du XXIe siècles ? “, Karine Rivière-De Franco (Orléans)
” Quelle place pour les femmes dans le Parlement écossais ? “, Élisabeth Mège-Revil (Lyon 2)

TROISIÈME PARTIE
LA VOIE DES SYNDICATS
” ‘Only working for pin money ?’ Marginalisation et politisa­tion des femmes dans le mouvement syndical britannique des années 1970 “, Marc Lenormand (Lyon 2)
” Militantes syndicales face à l’égalité interne et externe : Le Cas de la fédération CGT de la santé et de l’action sociale “, Yannick Le Quentrec (Toulouse 2)
Conclusion: ” Le Sexisme dans la grammaire anglaise : La Re­pri­se des pronoms indéfinis et des épicènes “, Asiyat Mustafaeva (Paris 4)

L’évolution de la condition féminine en Grande-Bretagne à travers les textes juridiques fondamentaux de 1830 à 1975, Neil Davie

Entre 1830 et 1975, le statut social, économique et politique des femmes, en Grande-Bretagne comme ailleurs, s’est profondément transformé. Des avancées, certes réelles, furent gagnées par les femmes britanniques, mais au prix d’innombrables revers, déceptions et faux départs.

Présentées et traduites ici pour la première fois en français, les quatorze lois fondamentales qui ont été choisies retracent les grandes tendances de l’évolution de la condition féminine outre-Manche. Loin de s’en tenir au texte seul, l’auteur s’attache à rappeler les circonstances historiques qui entourent le vote de chaque loi, de leur conception intellectuelle à leur mise en pratique par l’État, sans oublier d’inclure et c’est là l’une des originalités de l’approche de Neil Davie, les réactions souvent conflictuelles qu’elles ont suscitées de la part des intéressées. Cette étude permet aux lecteurs et aux lectrices d’explorer ce que le législateur a voulu permettre et interdire aux femmes. Le texte juridique apparaît ainsi comme un outil précieux d’analyse pour cerner les mentalités et interroger le rôle et le statut des femmes durant cette période.
L’ouvrage s’adresse aux juristes, aux spécialistes de l’histoire et de la civilisation britannique comme de l’histoire des femmes et de l’étude du genre, mais également à tous ceux et à toutes celles qui s’intéressent aux droits des femmes en général.
ENS ÉDITIONS, Coll. Les fondamentaux du féminisme anglo-saxon
Mai 2011 – 224 pages – Relié – 14 x 22
ISBN 978-2-84788-242-1
23 euros 
Commande en ligne au Comptoir des presses d’universités

EHRC Research reports

(excerpts from the Sept. 2011 newsletter)
Monitoring equality: developing a gender identity question by Meela Balarajan, Michelle Gray and Martin Mitchell of National Centre for Social Research (Research Report no. 75)
This report develops new gender identity questions that can be used by public bodies when carrying out equality monitoring as required by the Public Sector Equality Duty. Draft questions were first discussed in focus groups of transgender and non-transgender people and then cognitively tested to ensure that they would be understood and answered by people who are transgender and non-transgender. The report presents the recommended questions and also outlines the assurances that are required if they are to be effective and the caveats to their use.

The EHRC has also published a guide, Collecting information on gender identity, which aims to help public authorities subject to the equality duty, and those thinking about or currently monitoring gender identity, to do so using an acceptable and methodologically robust approach. The guide, which draws on the above research report, discusses the information required under the equality duty, considers the purpose and value of monitoring, and outlines the recommended questions and how these should be asked. The guide is available at:
http://www.equalityhumanrights.com/uploaded_files/EqualityAct/PSED/collecting_info_gender_id.pdf

Trans research review by Martin Mitchell and Charlie Howarth of National Centre for Social Research (Research Report no. 27, 2009)

This report highlights what is known about the inequalities and high levels of discrimination and prejudice trans people face as citizens in areas of life including: housing; education; crime; economic status and employment; health and social care; media, leisure and sport; family life and relationships and community participation. No major government or administrative surveys have collected data on trans people to date. The review suggests that existing legislation does not adequately protect all trans people and that trans people appear to be absent from most major government policies and programmes.
Sex and Power 2011 by Equality and Human Rights Commission
This report measures and comments on the number of women in positions of power or influence in Britain in 2010/11. Data are presented for 27 occupation categories in four broad categories (politics, business, media and culture and public and voluntary sectors). Comparative data are presented for each of the years 2003 to 2006 and for 2007-08, the last time that this report was produced. In 17 out of 27 categories, women’s representation has increased since 2007-08, but in the remaining 10 categories, it has fallen. The report is available at:
http://www.equalityhumanrights.com/key-projects/sexandpower/
All EHRC research reports unless stated can be downloaded from:

If you experience any difficulty in downloading these, please contact Research@equalityhumanrights.com and they will send you the relevant PDFs. They also have a limited number of printed copies of some (though not all) of the reports.