Congrès SAES – Atelier SAGEF

RAPPEL 
Pour la troisième année consécutive, un atelier « femmes, sexe, genre » sera organisé lors du Congrès de la SAES (Limoges, mai 2012). Le thème est « transparence ».
Voit-on à travers les femmes ? Voit-on à travers les hommes? Est-ce de la même façon? Différemment? La transparence a-t-elle un sexe? A-t-elle un genre?
 
Les termes « transparence », « invisibilité », « inexistence » sont-ils synonymes / interchangeables quand il s’agit de femmes? Une femme peut-elle en cacher une autre?

Un « teint transparent » est clair, délicat, diaphane, donc… féminin

La transparence, « qui laisse voir clairement la réalité psychologique », « qui laisse voir le sens » pourrait signifier la limpidité, voire la vacuité par opposition à l’opaque, à l’épaisseur, au mystérieux.
 
La transparence comme « qualité de ce qui laisse paraître la réalité tout entière, de ce qui exprime la vérité sans l’altérer » (Robert) pourrait se lire comme honnêteté, fiabilité par opposition à la déformation, à la distorsion.
 
Que signifie l’adoption, par une auteure, d’un pseudonyme (masculin) ?
En littérature et en linguistique,quel rôle joue la langue épicène ?

D’un point de vue sociologique et politique, le plafond de verre de la hiérarchie professionnelle – le plafond de verre repéré par les féministes anglo-saxonnes-, cet obstacle invisible résiste-t-il partout ? Et sinon ne dissimule pas toujours une falaise de verre ?
 

En historiographie enfin, les hommes ne restent-ils pas exclus en tant qu’individus sexués alors qu’ils sont omniprésents comme norme ?
Si, depuis la fin des années 1960, les femmes sont moins absentes des récits historiques, sont-elles pour autant devenues visibles?
 
Nous vous invitons à envoyer vos propositions de communication (400 mots maximum) accompagnées d’un court CV à la SAGEF : sagef(a)eila.univ-paris-diderot.fr d’ici le 15 DÉCEMBRE 2011, délai de rigueur.