University of Birmingham : workshop ‘Genre, Gender and Identity’

The second Genre Studies Network (GSN) workshop ‘Genre, Gender and Identity’ will take place at Room 121, Muirhead Tower, University of Birmingham, on 24 November (the flier with further info is attached).
Speakers will discuss gender and identity in both literary and non-literary genres including biography, biofiction, popular romance, apocalyptic fiction, lyric poetry, digital genres, English language dictionary and children’s picturebooks.
The workshop is free but places are limited. If you wish to attend it please contact Natasha Rulyova at n.e.rulyova(a)bham.ac.uk

Femmes, féminisme, recherches : 30 ans après

Manifestation jeunes chercheurs
Toulouse, 14-15 décembre 2012

Du 17 au 19 décembre 1982, se tenait à Toulouse le colloque intitulé « Femmes, féminisme et recherches ». Considéré comme « l’acte de naissance quasi ritualisé du champ des recherches sur les femmes » (Lagrave, 1990 : 31), il s’agissait de la première manifestation scientifique d’ampleur faisant le panorama d’un champ interdisciplinaire en plein essor, nommé alors « les études féministes » ou les « études femmes ». Près de 800 chercheuses et militantes étaient venues écouter 140 communications réparties en 21 ateliers. Les Actes, édités deux ans plus tard, faisaient plus de 1000 pages. Ouverte par Maurice Godelier, directeur du département sciences de l’homme et de la société du CNRS, et par Yvette Roudy, Ministre des droits de la femme, cette manifestation a marqué le début du processus d’institutionnalisation d’un champ de connaissance issu du mouvement de libération des femmes. Dans le contexte favorable du premier gouvernement Mitterrand, d’autres signes de reconnaissance institutionnelle ont accompagné ce colloque : le financement d’ateliers thématiques programmés au CNRS et la création de postes fléchés, dont l’Université de Toulouse le Mirail a bénéficié. Trente ans plus tard et sur le même lieu, nous voulons revenir sur cet événement scientifique et militant majeur.

Le traitement de la violence de genre en histoire

Table-ronde organisée par Claire Chatelain (UMR CNRS IRHiS-Lille 3)

C’est un fait : le thème de la violence est devenu un sujet important en histoire moderne. Il a acquis sa légitimité depuis une dizaine d’années. A la suite d’un appel qui a fait date, lancé dans la foulée d’une campagne nationale contre la violence faite aux femmes, des historiennes du genre depuis longtemps sensibilisées à cette question ont fait émerger le thème de la violence « mixte » comme axe programmatique de nombreux travaux de recherche. La première enquête nationale de la violence envers les femmes en France (ENVEFF) dont les résultats sont parus en 2000, a suscité d’intenses discussions autour de colloques et tables rondes diverses qui ont tenté de spécifier le sujet pour la discipline historique, de circonscrire les possibilités d’atteindre de façon méthodique les phénomènes de violence de genre dans les sources disponibles.

Dans cet environnement historiographique et sociétal, est-il possible de proposer une utilisation raisonnée de notions et/ou de démarches issues de la métapsychologie afin d’approfondir l’enquête historique sur ce sujet de la violence de genre ?

9 NOVEMBRE 2012
EHESS, Salle Denys Lombard 96 bd Raspail, 75006 Paris

Séminaire ELIGES : L’affaiblissement du modèle du “male breadwinner”

La prochaine séance du séminaire ELIGES (équipe lilloise genre et sociétés), accueillera Nicky Lefeuvre, professeure de sociologie à l’Université de Lausanne (Suisse), qui parlera de 
L’affaiblissement du modèle du “male breadwinner”: Quels défis pour les études genre?
Cette présentation propose d’explorer deux questions. D’une part, les éléments qui permettent de valider (ou pas) une reconfiguration des “régimes de genre” en Europe, caractérisé, notamment, par le passage d’un modèle du “male breadwinner” à celui de nouveaux dispositifs d’action publique fondés sur la modèle normatif de “l’adult worker“. D’autre part, les implications de cette transition (normative et/ou réelle) pour la manière d’appréhender les rapports d e genre et la division sexuelle du travail dans les recherches sociologiques.
lundi 19 novembre 2012 de 14 heures à 16h30

salle A4 122 (bâtiment A, labo Psitec, UFR de Psycho, escalier bleu à partir du hall d’entrée principal, 4e étage/5 étages)

CFP Atelier Sagef / Congrès SAES 2013

Appel à communication de la SAGEF pour l’atelier “Femmes, sexe, genre” du Congrès de la SAES qui aura lieu à Dijon du 17 au 19 mai 2013.

Pour la quatrième année consécutive, un atelier « femmes, sexe, genre » sera organisé lors du Congrès de la SAES. Le thème est « Appellations/Naming, Labelling, Addressing ».

La SAGEF propose de s’intéresser aux questions suivantes dans une perspective transhistorique, transdisciplinaire et transnationale. Il va de soi que la liste ci-dessous n’est pas exhaustive et que toute proposition en lien avec le thème est la bienvenue.

Qu’entend-on par femmes, sexe, genre?

« What’s in a name? » / Que signifie « nommer », catégoriser, identifier, étiqueter, conférer une existence etc.?

Dans quelles mesures les appellations, les noms façonnent-ils nos représentations, nos perceptions du genre, de la sexualité et plus largement de l’organisation sociale?

Peut-on nommer l’innommable ?  Comment nomme-t-on l’innommable? 
Comment nommer ce qui n’a pas de nom? Comment crée-t-on des néologismes?

Vulgarité, insultes genrées, quelle signification? Quel impact? 
Pourquoi se réapproprier des insultes? (ex: « Slut walks », « queer » « lezzie » etc.) / Acte militant? Quel impact? Quelle efficacité?

Que signifie l’adoption, par une auteure, d’un pseudonyme masculin/neutre ou par un auteur, d’un pseudonyme féminin ?

Formules de politesse : Mrs/Ms/Other – Madam/Lady/Dame – Gentlewoman/Gentleman, vers un effacement des classes sociales? Vers une binarité équitable? Vers un troisième genre? Vers la suppression du genre?

Quel sens donner à la variabilité du féminin, masculin et du neutre dans la langue anglaise d’une époque à l’autre ou d’un pays/d’une région à une autre? (ex: lads est genré masculin en Angleterre mais est neutre en Irlande)

Nous vous invitons à envoyer vos propositions de communication (400 mots maximum) accompagnées d’un court CV à la SAGEF : sagef(a)eila.univ-paris-diderot.fr d’ici le 25 NOVEMBRE, délai de rigueur.

Séminaire “Femmes et engagement” – UCP

L’UFR Langues et Etudes Internationales de l’Université de Cergy-Pontoise (UCP) met en place un séminaire « Femmes et engagement » à partir de janvier 2013. Parmi les multiples objectifs de ce projet, il s’agit de donner une visibilité et une légitimité aux études sur les femmes et le genre à l’UCP, qui fait partie de la Fédération de Recherche sur le Genre (RING), et de permettre aux chercheures et chercheurs de champs disciplinaires différents de croiser leurs approches méthodologiques autour des problématiques communes sur le genre. 
Ce séminaire se propose, dans une approche pluridisciplinaire et comparée, de mener une réflexion sur la spécificité de l’engagement des femmes au XXe et XXIe siècles. Il a pour objectif scientifique l’identification et l’analyse, sous le prisme conceptuel du genre, des formes plurielles de l’engagement des femmes au sens large, qu’il soit politique, syndical, associatif, professionnel, culturel, artistique ou littéraire. 
Thèmes envisagés : 
Origines de l’engagement 
Modalités de l’engagement 
Gouvernance genrée 
Femmes/guerres/révolutions/organisations politico-militaires 
Voix « alternatives » 
Nouvelles formes d’engagement 
Perspective littéraire et/ou artistique 
« Les femmes et la langue, les femmes dans la langue »
Interviendront dans le séminaire aussi bien des enseignants-chercheur-e-s appartenant à différentes UFR de l’UCP que des chercheur-e-s extérieur-e-s. 
Afin d’élaborer un programme de travail pour le semestre prochain, nous faisons donc appel à votre collaboration et vous remercions, si vous êtes intéressé-e-s, de bien vouloir faire parvenir vos propositions (statut, titre, résumé de maximum 10 lignes), pour le 30 novembre 2012. Un calendrier précis sera ensuite élaboré en fonction des thématiques, champs disciplinaires et géographiques abordés. 
Pour obtenir le texte de cadrage : 
Karine Bergès (MCF Civilisation Espagne XXe) : 
karine.berges(a)u-cergy.fr
Alexandrine Guyard-Nedelec (MCF civilisation britannique XXe) : 
alexandrine.guyard-nedelec(a)u-cergy.fr

Littérature anglo-saxonne au féminin

Disponible depuis juillet chez l’Harmattan, le dernier ouvrage né des ateliers de la Sagef au congrès de la SAES : Littérature anglo-saxonne au féminin, sous la direction de Claire Bazin et Guyonne Leduc.

Sommaire

Remerciements ……………………………………………….9

Préface de Jean-Jacques Lecercle (Paris 10)……………… 11

  
PREMIÈRE PARTIE : (Re)naissance(s) 
” Renaissance de / chez Eliza Haywood ” 
Anne Bandry-Scubbi (Strasbourg) ……………………… 17 
” Le Voyage de Helen Maria Williams, A Tour in Switzerland : Naissance, re-naissance et survivance d’une écriture ” 
Stéphanie Gourdon (Lyon 2) ………………………………. 41 
” Mary Gulliver, an Emblem of Sexual Rebirth ? ” 
Ruth Menzies (Aix-Marseille 1) ………………………… 55 
” ‘Cage-born instincts’ : La Femme par nature dans The Daughters of Danaus (1894) de Mona Caird ” 
Nathalie Saudo-Welby (Amiens) ………………………… 69 
” Stratégies de survie, danse et re-naissance dans The Fire-Dwellers de Margaret Laurence ” 
Chantal Arlettaz (Nice) ……………………………………… 85 
DEUXIÈME PARTIE : Horizons 
” ‘Just for Adventure and Excitement’. L’Aventure textuelle de Calamity Jane ” 
Chloé Beccaria (Aix-en-Provence) ……………………… 105 
” La Nouvelle mansfieldienne et l’horizon intime féminin ” 
Delphine Soulhat (Lyon 2) ……………………………. 117 
” Gendering the Horizons of Modernism : The Example of Dju­na Barnes ” 
Margaret Gillespie (Franche-Comté) …………………. 131 
” Liz Jensen’s The Rapture : Journeying to Bethanyland ” 
Helen Esther Mundler (Paris 12) ……………………… 145 

Collection “Penser le genre”

Présentation du 1er livre dans la collection “Penser le Genre”, PUP, par l’auteure :

Karine Lambert, Itinéraires féminins de la déviance. Provence 1750-1850PUP, 2012

Responsables de la collection : Randi Deguilhem (TELEMME-MMSH, Aix-en-Provence) et Laurence Hérault (Aix-Marseille Université/IDEMEC-MMSH, Aix-en-Provence).
mardi 16 octobre 2012, 18h30, Cité du livre-bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence