CFP: « ‘Good girls go to heaven, bad girls go everywhere!’

JE GRER/SAGEF, Université Paris Diderot

Bâtiment Olympe de Gouges, salle 720, vendredi 29 mars

« ‘Good girls go to heaven, bad girls go everywhere!’

Féminisme, multiculturalisme et luttes contre les intégrismes religieux »

Si l’origine exacte de l’expression « good girls go to heaven, bad girls go everywhere! » est incertaine, tantôt attribuée à l’actrice et scénariste américaine Mae West tantôt à la rédactrice en chef du magazine Cosmopolitan, Helen Gurvey Brown, elle a été reprise comme slogan par les féministes qui dénoncent la double norme sexuelle imposée aux femmes par les religions. 

Aujourd’hui quels que soient les intégrismes religieux (catholique, protestant, islamique, juif, hindouiste, bouddhiste, orthodoxe etc.) ils partagent tous la volonté de maîtriser le corps et la sexualité des femmes dont l’existence aurait, selon eux, pour but unique la maternité.

À une époque où l’influence des intégrismes religieux sur les politiques d’État semble gagner du terrain (recul sur les lois avortement aux États-Unis, en Pologne ; tribunaux de la Sharia en Grande-Bretagne, etc.), l’objet de cette journée d’étude sera d’interroger les articulations entre féminisme,antiféminisme et multiculturalisme d’État. Les propositions de communication (environ 200 mots, accompagnées d’une mini bio-bibliographie),  sont à envoyer à Florence Binard : florence.binard@eila.univ-paris-diderot.fr avant le 15 novembre 2018.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.