In Search of Britain: women’s suffrage

La prochaine séance du séminaire In Search of Britain, coordonné par Marie Ruiz, aura lieu à la Citadelle d’Amiens le mercredi 6 février de 17h à 18h30 en salle E002.

Le titre de l’intervention de June Hannam (University of the West of England) est: Reflections on the commemoration of women’s suffrage in Britain in 2018; popular narratives, public history and new interpretations.

Le programme et les résumés des interventions sont disponibles sur le site du séminaire: https://searchofbritain.wordpress.com/

Genre et religion: 2 séminaires le 25 janvier 2019

Deux séminaires à venir sur genre et religion:
– Prochaine séance du séminaire ShakeS (Shakespeare en Sorbonne), vendredi 25 janvier, de 17 h 30 à 19 h 30 à la salle de Formation de la Bibliothèque de la Sorbonne, pour une Conférence de :
Sabine Schülting (Freie Universität Berlin),
“Affections dark as Erebus” – religion, gender, and the passions in The Merchant of Venice
Discutante: Line Cottegnies, VALE, Sorbonne Université
Séance commune avec PEMS (Paris Early Modern Seminar)
(Entrée libre, mais pièce d’identité et carte de la bibliothèque nécessaires (dans le cas où vous n’auriez pas de carte, merci de vous inscrire au séminaire en répondant à ce mail au moins 4 jours avant l’événement)
– La prochaine séance du séminaire Culture et religion dans les pays anglophones, vendredi 25 janvier, 14h-17h30 à la Maison de la recherche de Sorbonne Université, 28 rue Serpente, Paris (métro Odéon ou RER Saint Michel) – salle D421.
L’après-midi, sur le thème « Des femmes au féminisme », sera consacré à une présentation, à chaque fois suivie d’une discussion, de deux ouvrages:
1) Laurence Lux-Sterritt (Aix-Marseille Université) présentera son ouvrage English Benedictine Nuns in Exile in the Seventeenth Century: Living Spirituality (Manchester University Press, 2017).
2) Florence Rochefort (GSRL/CNRS) présentera l’ouvrage collectif qu’elle a co-édité avec Blandine Chéini-Pont:  Femmes, féminismes et religions dans les Amériques (PUP, 2018).

Veuillez penser à vous munir d’une pièce d’identité pour entrer dans la Maison de la recherche.
Le séminaire, soutenu par les équipes HDEA (Sorbonne Université) et TransCrit (Paris 8), est ouvert à tous.
Organisation : Rémy Bethmont & Nathalie Caron

Journées d’étude 19 avril 2013

Deux JE à signaler demain :

  • « Gender, politics and media », qui se tiendra à l’Université Toulouse 2 – Le Mirail
  • Séminaire Femmes et engagement : Engagement littéraire, artistique et linguistique, qui se tiendra à l’Université de Cergy-Pontoise 

Programmes :
Journée d’étude « Gender, politics and media », vendredi 19 avril, 
Université Toulouse 2 – Le Mirail, Maison de la Recherche, salle D29

10h Ouverture de la journée d’étude.

Président de séance: Vincent Latour

10h30-11h15 Françoise Coste (UTM)

“The Women question: the thorn in Ronald Reagan’s administration” (1980-1988).

 11h15-12h00 Karine Rivere-De Franco (Université d’Orléans)

 “Quelle corrélation entre la représentation descriptive et la représentation substantive des femmes en Grande-Bretagne ? Etudes de cas : La Dame de fer et les parlementaires en 2010”.

12h-12h30 Table ronde

12h30-14h00 Pause déjeuner  

Président de séance: Karen Meschia

14h00-14h45 Marlène Coulomb-Gully (UTM)

“Femmes politiques et médias. Présidente, le grand défi”.

14h45-15h30 Pierre Marie Loizeau (Université d’Angers)

“First Ladies: perversion or reflection of women’s political power?”

15h30-16h00 Table ronde


Séminaire « Femmes et engagement »
Séance 4 : Vendredi 19 avril 2013 (UCP, salle 521)
Engagement littéraire, artistique et linguistique
·       10h-10h40 : Valérie Rauzier, doctorante Civilisation et Art US, Université de Montpellier III : « Kathy Acker et Diamanda Galàs : contre-pouvoir à corps et à cri ».
·       10h40-11h20 : Violaine Houdart-Mérot, UCP, Professeure Littérature française : « L’engagement par l’écriture dans l’œuvre d’Annie Ernaux ».
·       11h20-12h00 : Christiane Chaulet-Achour, Professeure Littérature comparée et francophone, UCP : « L’engagement des femmes algériennes dans la lutte de libération et leur devenir à travers études, témoignages et créations ».
Discussion et pause repas
·       14h00-14h40 : Sandrine Deloor, MCF linguistique, UCP : « Bref aperçu de quelques débats récents sur la féminisation linguistique ».
·       14h40-15h20 : Kayoko Iwauchi, MCF japonais, UCP : « La stratégie langagière des femmes japonaises ».

Discussion

Louise Raw / Bryant and May Matchwomen

Séminaire franco-britannique d’histoire
Université Paris IV-Sorbonne, en partenariat avec l’Institute of Historical Research (University of London) et le Groupe d’histoire intellectuelle (Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis)
Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e, salle D040
Jeudi 28 mars à 17h30 : Louise Raw, autour de son livre Striking a Light: The Bryant and May Matchwomen and their Place in History (Continuum, 2011)
Abstract: This book, about a strike by 1,400 mostly young and female London- matchwomen in 1888,  revealed for the first time that the matchwomen were the mothers of the entire modern labour movement, and not the puppets of Victorian ‘celebrity socialists’ like George Bernard Shaw and Annie Besant, as had been previously claimed. Their strike was a turning point in British history, and sowed the seeds of today’s global trade union movement, and the UK Labour party.
By tracing descendants of the matchwomen, Louise Raw was able to reveal that the wild and wonderful women of Bryant and May were far from helpless ‘little matchgirls’.  They had the respect and love of their families and communities, and actually issued threats to ‘Jack the Ripper’, whose crimes in their East End neighbourhoods began shortly after their victory. The very identities which made the matchwomen ‘the lowest of the low’ to their supposed betters were actually key to their success, the book argues. They shared an Irish heritage, and the London Irish community was politicised by oppression at home, with traditions of solidarity and defiance of authority. They were the friends, neighbours and relations of the mostly-Irish London dockers who began a massive strike in 1889, and whose leaders would urge their men to ‘remember the matchgirls, who won their fight and formed a union’.
Le texte est disponible sur simple demande.
Discutante : Marie Terrier (Paris III-Sorbonne Nouvelle / Caen)

GRADIVA – CRÉATIONS AU FÉMININ

Nous vous signalons l’existence de l’association Gradiva-créations au féminin. Cette association réunit des artistes, universitaires, étudiants, etc. préoccupés par les questions du masculin et du féminin dans les créations et donc dans les sociétés. Originellement équipe de recherche au sein du laboratoire “Traverses” de Paris 8, Gradiva a été présidée durant ses 5 premières années d’existence, par Michèle Ramond, actuellement présidente d’honneur. 
L’association travaille cette année sur la question suivante “Les paradigmes du Masculin/Féminin sont-ils encore utiles ?” : 3 séminaires sont organisés autour de cette question. Un a déjà eu lieu le 19 janvier. Le prochain se tient le 23 mars à l’Institut des Études Hispaniques et la thématique déclinée pour ce deuxième séminaire, sous-intitulé Bouleversements, mutations, avancées dans les sociétés et dans les productions théoriques, littéraires et artistiques.
Le principe même de l’association est de s’ouvrir à de nouveaux discours, de prétendre, modestement, donner de l’ampleur à toute initiative universitaire, artistique concernant les questions du masculin et du féminin et il est à noter que les séminaires Gradiva ne concernent pas seulement la “sphère hispanique” mais se veulent interdisciplinaires.

Séminaire « Femmes et engagement » – UCP

Après une séance inaugurale fort stimulante, le séminaire « Femmes et engagement » de l’Université de Cergy-Pontoise vous convie à sa première journée complète, vendredi prochain 15 février, en salle des thèses, qui rassemblera notamment plusieurs communications portant sur l’aire anglophone.
Vous trouverez ci-dessous le programme complet de l’année (plus d’infos sur le site du laboratoire CICC). Retrouvez aussi le séminaire sur Facebook, www.facebook.com/SeminaireFemmesEtEngagement).
Séance 1 : Vendredi 18 janvier 2013
14h-15h : Ouverture du séminaire : Patricia Commun, directrice du CICC
·         Présentation du séminaire : Alexandrine Guyard-Nedelec (MCF Civilisation britannique contemporaine, UCP), Karine Bergès (MCF Civilisation espagnole contemporaine, UCP)
15h : Conférence inaugurale :  « Penser et agir pour les droits des femmes : entre arrière-cuisine et amphithéâtre. » 
Sylvie Brodziak (MCF-HDR en littérature et Histoire des idées, Université de Cergy-Pontoise)
Chargée de mission pour l’Egalité à l’UCP
Séance 2 : Vendredi 15 février 2013
Engagement sociétaux et institutionnels
·       10h-10h40 : Martine Spensky, Professeure émérite Civilisation britannique, Université Blaise Pascal (Clermont Ferrand II) : « Louisa Knightley of Fawsley. L’Empire : du travail pour les femmes (1900-1913) ».
·       10h40-11h20 : Sharon Baptiste, PRAG IUT de Saint-Denis, doctorante Paris IV : « Claudia Jones (1915-1964) : une Antillaise engagée sur plusieurs fronts aux États-Unis et en Grande-Bretagne ».
Discussion et pause repas
·       13h30-14h10 : Christiane Chaulet-Achour, Professeure Littérature comparée et francophone, UCP : « L’engagement des femmes algériennes dans la lutte de libération et leur devenir à travers études, témoignages et créations ».
·       14h10-14h50 : Fatma Ramdani, MCF, Université Paris 13 : « La contribution des Afro-américaines dans le discours démographique onusien et la légitimation de la voix des femmes ».
Discussion
Séance 3 : vendredi 29 mars 2013
Engagement des femmes en Amérique Latine 
·  10h-10h30 : Myriam Hernández Orellana, doctorante en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris-Est : « Les enjeux politiques de la publicisation du fémicide au Chili : similitudes et différences de l’engagement militant et institutionnel ».
·       10h30-11h : Nelly André, Docteure en Littérature hispano-américaine, Université d’Orléans : « “Las Heroínas” : Les mères contre la drogue en Amérique Latine et en Espagne ».
·       11h-11h30 : Janice Argaillot, PRAG, docteure Civilisation cubaine, UCP : « Mariela, l’autre Castro : femmes, genre, homosexualité et Révolution dans la Cuba d’aujourd’hui ».
Discussion et pause repas
·       13h30-14h00 : Sophie Large, PRAG doctorante, Université de Bourgogne : « Les multiples visages de l’engagement féministe chez Gioconda Belli : de la politique à Facebook, en passant par la littérature ».
·     14h00-14h30 : Elena Cornellà, docteure théâtre mexicain, Université de Perpignan : « Sabina Berman : artiste engagée au sein de la société civile mexicaine ».
Discussion
Séance 4 : Vendredi 19 avril 2013
Engagement littéraire, artistique et linguistique
·       10h-10h40 : Violaine Houdart-Mérot, UCP, Professeure Littérature française : « L’engagement par l’écriture dans l’œuvre d’Annie Ernaux ».
·       10h40-11h20: Valérie Rauzier, doctorante Civilisation et Art US, Université de Montpellier III : « Kathy Acker et Diamanda Galàs : contre-pouvoir à corps et à cri ».
Discussion et pause repas
·       13h30-14h10 : Sandrine Deloor, MCF linguistique, UCP : « Bref aperçu de quelques débats récents sur la féminisation linguistique ».
·   14h10-14h50 : Kayoko Iwauchi, MCF japonais, UCP : « La stratégie langagière des femmes japonaises ».
Discussion
Séance 5 : Vendredi 31 mai 2013
L’engagement des  femmes pendant la Guerre civile espagnole
·       10h-10h30 : Edouard Sill, Doctorant Histoire EPHE-ENS : « Les étrangères volontaires en Espagne durant la Guerre civile ».
·    10h30-11h : Allison TAILLOT, ATER Histoire Espagne, U. Paris Ouest Nanterre : « La guerre d’Espagne de Sylvia Townsend Warner et Valentine Ackland ».
·   11h-11h30 : Cindy Coignard, ATER Histoire Espagne, U. de Caen Basse-Normandie : « Mika Etchebéhère : la continuité de la lutte antifasciste dans l’après-guerre d’Espagne à travers le journal Argentina Libre/…Antinazi(1940-1949) ».
Discussion et pause repas
·     13h30-14h00 : Isabel Vazquez de Castro, MCF Civilisation Espagne, IUFM Créteil : « L’icône à l’épreuve de « El Unico camino » de Dolores Ibárruri au personnage de Pasionaria dans Inés y la alegría de Almudena Grandes ».
·       14h00-14h30 : Vincent Parello, MCF-HDR Civilisation Espagne, U. Montpellier 3 : « Les réfugiées espagnoles dans les camps d’hébergement de l’Hérault (1939-1940) ».

Discussion

University of Birmingham : workshop ‘Genre, Gender and Identity’

The second Genre Studies Network (GSN) workshop ‘Genre, Gender and Identity’ will take place at Room 121, Muirhead Tower, University of Birmingham, on 24 November (the flier with further info is attached).
Speakers will discuss gender and identity in both literary and non-literary genres including biography, biofiction, popular romance, apocalyptic fiction, lyric poetry, digital genres, English language dictionary and children’s picturebooks.
The workshop is free but places are limited. If you wish to attend it please contact Natasha Rulyova at n.e.rulyova(a)bham.ac.uk

Séminaire ELIGES : L’affaiblissement du modèle du “male breadwinner”

La prochaine séance du séminaire ELIGES (équipe lilloise genre et sociétés), accueillera Nicky Lefeuvre, professeure de sociologie à l’Université de Lausanne (Suisse), qui parlera de 
L’affaiblissement du modèle du “male breadwinner”: Quels défis pour les études genre?
Cette présentation propose d’explorer deux questions. D’une part, les éléments qui permettent de valider (ou pas) une reconfiguration des “régimes de genre” en Europe, caractérisé, notamment, par le passage d’un modèle du “male breadwinner” à celui de nouveaux dispositifs d’action publique fondés sur la modèle normatif de “l’adult worker“. D’autre part, les implications de cette transition (normative et/ou réelle) pour la manière d’appréhender les rapports d e genre et la division sexuelle du travail dans les recherches sociologiques.
lundi 19 novembre 2012 de 14 heures à 16h30

salle A4 122 (bâtiment A, labo Psitec, UFR de Psycho, escalier bleu à partir du hall d’entrée principal, 4e étage/5 étages)

Séminaire “Femmes et engagement” – UCP

L’UFR Langues et Etudes Internationales de l’Université de Cergy-Pontoise (UCP) met en place un séminaire « Femmes et engagement » à partir de janvier 2013. Parmi les multiples objectifs de ce projet, il s’agit de donner une visibilité et une légitimité aux études sur les femmes et le genre à l’UCP, qui fait partie de la Fédération de Recherche sur le Genre (RING), et de permettre aux chercheures et chercheurs de champs disciplinaires différents de croiser leurs approches méthodologiques autour des problématiques communes sur le genre. 
Ce séminaire se propose, dans une approche pluridisciplinaire et comparée, de mener une réflexion sur la spécificité de l’engagement des femmes au XXe et XXIe siècles. Il a pour objectif scientifique l’identification et l’analyse, sous le prisme conceptuel du genre, des formes plurielles de l’engagement des femmes au sens large, qu’il soit politique, syndical, associatif, professionnel, culturel, artistique ou littéraire. 
Thèmes envisagés : 
Origines de l’engagement 
Modalités de l’engagement 
Gouvernance genrée 
Femmes/guerres/révolutions/organisations politico-militaires 
Voix « alternatives » 
Nouvelles formes d’engagement 
Perspective littéraire et/ou artistique 
« Les femmes et la langue, les femmes dans la langue »
Interviendront dans le séminaire aussi bien des enseignants-chercheur-e-s appartenant à différentes UFR de l’UCP que des chercheur-e-s extérieur-e-s. 
Afin d’élaborer un programme de travail pour le semestre prochain, nous faisons donc appel à votre collaboration et vous remercions, si vous êtes intéressé-e-s, de bien vouloir faire parvenir vos propositions (statut, titre, résumé de maximum 10 lignes), pour le 30 novembre 2012. Un calendrier précis sera ensuite élaboré en fonction des thématiques, champs disciplinaires et géographiques abordés. 
Pour obtenir le texte de cadrage : 
Karine Bergès (MCF Civilisation Espagne XXe) : 
karine.berges(a)u-cergy.fr
Alexandrine Guyard-Nedelec (MCF civilisation britannique XXe) : 
alexandrine.guyard-nedelec(a)u-cergy.fr

France et Grande-Bretagne au prisme des revues: Past & Present, History Workshop Journal et Gender & History

Vendredi 1er  juin 2012, 14h-18h
« Historiographies comparées / Historiographies in comparison.
France et Grande-Bretagne au prisme des revues / France and Britain through journals »
En présence de Steve Smith pour Past & PresentBarbara Taylor pour History Workshop Journal et Eleanor Gordon pour Gender & History ;
L’objectif de cette rencontre est de présenter et discuter certaines des principales revues du monde britannique. Past & Present,History Workshop Journal et Gender & History ont en commun d’avoir été les  lieux d’expression des différents courants historiographiques issus de la tradition marxiste d’histoire sociale. Dans le débat on cherchera à développer un regard croisé, qui permettra d’établir des comparaisons et de tisser des liens entre ces courants et celles qui se développent en France dans la même période.
Dans le cadre de l’activité du PRI « Monde Britanniques ».  
Institut Charles V
10, rue Charles V, 75004 Paris
Salle C 330
métro: Sully-Morland, Saint-Paul ou Bastille

La Contribution des femmes à l’avènement de la science moderne en Angleterre

Séminaire franco-britannique d’histoire
Université Paris IV-Sorbonne, en partenariat avec l’Institute of Historical Research (University of London) et le Groupe d’histoire intellectuelle (Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis)

Jeudi 23 février à 17h30 : Sandrine Parageau (Paris Ouest-Nanterre), autour de son livre Les Ruses de l’ignorance. La Contribution des femmes à l’avènement de la science moderne en Angleterre (Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2010)
Discutante : Claire Crignon (Paris IV)
Maison de la Recherche de l’université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421

Résumé : Dans l’Angleterre patriarcale du XVIIe siècle, les femmes n’ont pas accès à l’institution enseignante. Certaines se consacrent néanmoins à l’étude, en particulier à la philosophie de la nature, qui s’attache à proposer une nouvelle explication des phénomènes naturels dans le contexte d’une remise en cause de l’aristotélisme. Ces femmes, qui écrivent et publient des traités philosophiques à l’époque moderne, sont souvent des aristocrates qui parviennent à acquérir une solide érudition et une maîtrise des concepts de leur époque grâce à leur participation à la sociabilité savante dans la République des Lettres. Sans transgresser ouvertement les principes patriarcaux, elles mettent en œuvre des ruses qui leur permettent de participer aux échanges intellectuels – cercles et correspondances – et de se construire un savoir. Il s’agit donc d’autodidactes dont les écrits portent la trace des modalités de leur accès au savoir, bien plus que du genre. Face au succès des philosophies mécanistes, ces femmes semblent proposer plus volontiers des doctrines vitalistes, dans lesquelles la nature est présentée comme un ensemble animé d’un principe vital qui garantit l’harmonie. La pensée analogique encore prégnante dans la seconde moitié du XVIIe siècle les conduit en effet à rechercher une doctrine philosophique qui soit à la fois l’expression et la garantie de l’ordre naturel, reflet de l’ordre social et politique retrouvé.
La recherche présentée ici s’attache à exhumer les traités philosophiques de ces femmes et à montrer comment ils ont pu contribuer à l’avènement de la science moderne. Il s’agit enfin, grâce à l’étude de ces auteurs mineurs, de participer à l’effort de réévaluation de la « Révolution scientifique » entamé il y a quelques années.

Programme : http://calenda.revues.org/nouvelle20954.html (attention : la séance du 22 mars avec Terry Wyke est annulée)
Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. Le texte de la communication est disponible sur simple demande. Les enregistrements des communications sont ensuite disponibles sur le site de l’Institute of Historical Research : https://historyspot.org.uk/podcasts/franco-british-history-external

FAAAM : Femmes Auteurs Anglo-AMéricaines

Programme séminaire FAAM 2011-2012

Les séminaires se tiendront de 14h à 17h à salle V210. Université Paris X (Nanterre)

On s’intéressera comme l’année précédente aux thèmes du genre et de son inscription dans l’espace en se concentrant sur les problématiques du territoire et de la géographie. La réflexion se portera alors sur des thèmes aussi larges que la nature, avec l’écoféminisme, l’appropriation de l’espace dans un contexte postcolonial, et plus généralement les représentations genrées des conflits liés au territoire et au quadrillage de l’espace dans le champ cinématographique et littéraire.

- 6 janvier : Corinne Bigot présentera l’ouvrage de Shelley Saguaro, Garden Plots: The Politics And Poetics of Gardens, London, Ashgate Publishing, 2006.
- 10 février : Marie-Claude Perrin-Chenour présentera l’ouvrage de Terry Gifford, Pastoral, London, Routledge, 1999 ; et Alice Braun présentera l’ouvrage de Val Plumwood, Environmental Culture: The Ecological Crisis of Reason, London, Routlege, 2002.
- 16 mars : Séance consacrée à l’œuvre de Rosi Braidotti. Kate Averis présentera l’ouvrage Nomadic Subjects: Embodiment and Sexual Difference in Contemporary Feminist Theory , New York, Columbia University Press, 1983 ; Géraldine Gourbe présentera l’ouvrage intitulé Transpositions: of Nomadic Ethics, Cambridge, Polity Press, 2006.
- 4 mai : Sandrine Parageau présentera l’ouvrage de Carolyn Merchant, The Death of Nature: Women, Ecology and the Scientific Revolution, San Francisco, HarperCollins, 1980 ; Lauren Elkin présentera l’ouvrage de Rebecca Solnit, Storming the Gates of Paradise: Landscape for Politics, Berkeley and Los Angeles, University of California Press, 2007. 
- 8 juin : Helen E. Mundler présentera l’ouvrage de Shierry Weber Nicholsen, The Love of Nature and the End of the World : The Unspoken Dimensions of Environmental Concerns, Cambridge Massachusetts, The MIT Press, 2002 ; Fiona McCann présentera un ouvrage dont le titre sera précisé ultérieurement.

Voeux et séminaire

En ce début janvier, nous vous souhaitons tout d’abord une excellente année 2012, qui commence bien pour la Sagef puisque vous êtes déjà nombreux/ses à nous avoir rejoint par le biais d’une adhésion !

La séance du 13 janvier de l’atelier d’histoire socio-économique  (Paris 8, EHESS, ENS) « État, travail et société (France et Angleterre, XVIIIe-XIXe siècles) », dirigé par Philippe Minard, commune avec le Programme de Recherches Interdisciplinaires sur les Îles Britanniques, pourrait intéresser certain-e-s d’entre vous :


Garthine Walker (Cardiff Univ.) : « Rape, evidence and culpability in English trial reports, 1670-1750 »
Discutantes : Sylvie Steinberg (Université de Rouen) et Marion Vaillant (Paris 8-IDHE)
Lieu : 10, rue Charles V, 75004 Paris, salle C 330, de 14h. à 17 h

Séminaire Britishness

Certaines séances du séminaire “Qu’est-ce que la Britishness ? (État, empire et circulation des savoirs dans les mondes britanniques)” sont susceptibles de vous intéresser particulièrement : 
  • Mercredi 14 décembre 2011 : séance commune avec le groupe ESOPP
– Alison Light (University of Newcastle), Migrants and Missing Persons: Writing a Family History of the English Poor
Philippa Levine (University of Texas at Austin), The Making of Difference. Race, Sex and Science in the 19th Century
Discutants: Caroline Douki (Paris 8/ESOPP) et Laura Lee Downs (EHESS)
Lieu: Sciences Po, 56, rue des Saints Pères, salle Goguel (5ème étage), 75007, Paris.
  • 13 janvier 2012 : Garthine Walker (Université de Cardiff),
Rape, evidence and culpability in English trial reports, 1670-1750
Discutantes : Sylvie Steinberg (Université de Rouen) et Marion Vaillant (Paris 8-IDHE)
  • 25 mai 2012 : Barbara Taylor (University College London),
The kindly woman and early British feminism (kindness as a dimension of female subjectivity in relation to British the feminist tradition)
Discutante: Karen O’Brien (Birmingham University)

Sauf indication spéciale, le séminaire a lieu le vendredi, de 14h à 17h, Institut Charles V
10, rue Charles V, 75004 Paris, salle C 33