Figures féminines dans la presse radicale

Université Paul-Valéry Montpellier 3, vendredi 12 avril 2019
Journée d’études organisée par les équipes de recherche EMMA (Montpellier 3) et LLACS (Montpellier 3)
En collaboration avec le Centre culturel de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et le Conservatoire à rayonnement régional de Montpellier Méditerranée métropole

Matinée : campus Saint-Charles, salle 165
09.15 Introduction
Isabelle Felici (Montpellier 3, LLACS) et Marc Lenormand (Montpellier 3, EMMA)
09.30 De l’usage des images
Isabelle Felici (Montpellier 3, LLACS), « De quelques images féminines et masculines dans la presse anarchiste »
Julie Sauvage (Montpellier 3, EMMA), « Spare Rib : individu-e-s et collectif »
11h.00 Pratiques collectives féministes
Marc Lenormand (Montpellier 3, EMMA), « Pratiques collectives et verticalité militante dans Women’s Voice (1972-1982) »
Patrick Farges (Paris 7, ICT), « L’apprentissage du collectif féministe : l’exemple du périodique Courage à Berlin-Ouest »

Après-midi : campus route de Mende, salle C020
14.30 Presse et littérature
Silvan Chabaud (Montpellier 3, LLACS), « Lazarine de Manosque, félibresse rouge »
Giorgio Sacchetti (Roma Tre), « Perspectives libertaires sur l’Europe du XXe siècle : Maria Luisa Berneri (1918-1949), écrivaine et journaliste »
16.00 Presse et émigration
Bénédicte Deschamps (Paris 7, LARCA), « Dans l’ombre des compagnons : le journalisme féminin à l’épreuve des périodiques de gauche italo-américains »
Chiara Giugiaro (Montpellier 3, LLACS), « Giorgia Meloni “frère” d’Italie, entre xénophobie et caricature »
17.15 Conclusions et discussion

19.00 « ELLES » : concert de l’ensemble vocal féminin du conservatoire de Montpellier sous la direction de Caroline Comola, salle de répétition du Théâtre de la Vignette (campus route de Mende, bâtiment H, rez-de-chaussée)

Pour se rendre sur les campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 : https://www.univ-montp3.fr/fr/plan-dacc%C3%A8s
Pour toute information concernant cette journée d’études : Marc.Lenormand@univ-montp3.fr

Grâce à elle(s) ? Le rôle des femmes dans la construction du Canada

L’Université Bordeaux Montaigne (équipe d’accueil CLARE, en partenariat avec CLIMAS et le CECIB­ –  Centre d’Études Canadiennes Interuniversitaire de Bordeaux) accueillera le congrès annuel de l’AFEC (Association Française des Etudes Canadiennes) à Bordeaux du 12 au 15 juin 2019 autour du thème “Grâce à elle(s) ?” Le rôle des femmes dans la construction du Canada.”

Une plate-forme a été créée pour les inscriptions, avant le 30 avril 2019 :
https://afec2019.sciencesconf.org/

Vous y trouverez également des informations sur le programme des ateliers et des conférences de nos deux collègues canadiennes invitées cette année :
Lori SAINT-MARTIN (essayiste, nouvelliste, romancière, critique, traductrice canadienne, professeure en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal)
et
Carole GERSON (Professeure de littérature canadienne anglophone à Simon Fraser University, co-éditrice des trois volumes du History of the Book in Canada)

Association Française des Etudes Canadiennes

 

JE Penser le genre dans les études anglophones

Vendredi 5 avril 2019
Université de Lille, Campus Pont-de-Bois, Maison de la Recherche, salle F0.13
Séance organisée dans le cadre du séminaire doctoral transdisciplinaire “Penser le genre” de l’ED SHS

Organisation : Sylvie Cromer (CRDP), Hélène Quanquin (CECILLE), Fatma
Ramdani (CECILLE), et Emmanuelle Santinelli-Foltz (CALISTHE).
Coordination : Guyonne Leduc (CECILLE)

10h-10h15 : Introduction, Guyonne Leduc, Université de Lille, CECILLE, Hélène Quanquin, Université de Lille, CECILLE, Fatma Ramdani, Université de Lille, CECILLE

Session 1 / 10h15-11h35 : Créations artistiques
Laure Nermel, (CECILLE, ED SHS, Université de Lille), « On n’est pas que des muses ! Re-présentation(s) et création artistique au prisme du genre »

Edith Marcq (IRHIS, ED SHS, Université de Lille), « Entre Australie et
Côte d’Opale : des femmes peintres au coeur de l’école d’Etaples »

Pause / 11h35-11h45

Session 2 / 11h45-13h05 : Citoyennetés, travail et intersectionnalité
Jeanne Boiteux (CREW, EDEAGE, Université Sorbonne Nouvelle), « Citoyennetés des femmes et alliances intersectionnelles: Le cas de la Women’s Educational and Industrial Union de Boston (1877-1929) »

Lobna Chebbah (ICT, ED EESC, Université Paris-Diderot), « Les femmes noires et le travail dans Spare Rib et Women’s Voice : une même représentation ? »

Déjeuner / 13h05-14h15

Session 3 / 14h15-16h30 : Femmes et antiféminisme dans le monde anglophone
Claire Sorin (LERMA, Aix-Marseille Université)
Marc Calvini-Lefebvre (LERMA, Aix-Marseille Université)

Conclusion / 16h30-17h

JE Résistance des femmes au féminisme aux Etats-Unis

Journée d’étude sur les résistances des femmes au féminisme aux Etats-Unis, organisée par Claire Sorin (LERMA).

Samedi 23 mars 2019, 9h-16h. Bâtiment multimedia, Salle Colloques 1, Aix-Marseille Université

Hélène Quanquin (Université de Lille) : « Catharine Beecher’s An Essay on Slavery and Abolitionism, with
Reference to the Duty of American Females (1837), or Resisting Women’s Rights in the Age of Abolitionism »
Claire Sorin (AMU) : « A Woman Speaks against Suffrage : The Debate over Women’s Rights in Brother Jonathan, 1843 »
Claire Delahaye (Université Paris Est/Marne la Vallée) : « Challenging White-Centered Feminism: Anna Julia Cooper’s « Woman versus the Indian  »
Cécile Coquet-Mokoko (Université de Tours) : « Black Feminism : a Form of Resistance to Feminism ? »
Annie Kelly (University of East Anglia) : « All Women are like that : the Tricky Performance of Womanhood in the Digital Antifeminist Sphere »

Plus d’infos sur le carnet Hypothèses Women & the F-word

JE “Genre et contreculture”

Dans le cadre de leur séminaire Femmes et engagement, Karine Bergès (Cergy, laboratoire Agora) et Alexandrine Guyard-Nedelec (Paris 1, ISJPS) organisent une journée d’études autour de “Genre et contreculture” le 12 avril 2019.

Elle aura lieu au Centre Panthéon de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, salle 216, de 9h30 à 16h30.

Programme en cliquant sur le lien ci-après : Programme 12 avril-Contre-culture

JE “Good girls go to heaven, bad girls go everywhere!”

Le GRER et la SAGEF organisent le 29 mars prochain leur journée d’études commune annuelle, qui s’intitule « ‘Good girls go to heaven, bad girls go everywhere!’ Féminisme, multiculturalisme et luttes contre les intégrismes religieux ». Elle aura lieu à l’Université Paris Diderot, Bâtiment Olympe de Gouges, salle 720, de 10h30 à 16h30.

Cliquez ci-dessous pour le programme !

Prog JE Good Girls 29 mars 2019

JE Homosexualités et résistances en Grande-Bretagne

Lundi prochain 18 mars, Florence Binard et John Mullen organisent une journée d’études intitulée “Homosexualités et résistances en Grande-Bretagne”, à l’université Paris Diderot, bât. Olympe de Gouges, salle 720, de 9h à 17h30. Cliquez sur le lien pour afficher le programme !

Programme JE homosexualités 18 mars 2019

“Mon corps mes droits!” L’avortement menacé?

A l’occasion de la publication de l’ouvrage collectif autour du droit à l’avortement, « Mon corps, mes droits ! » L’avortement menacé ? Panorama socio-juridique : France, Europe, Etats-Unis, aux éditions Mare et Martin (dir. Laurence Brunet et Alexandrine Guyard-Nedelec), une soirée-débat aura lieu le 7 février 2019 de 17h30 à 19h30 au centre Malher de l’université Paris 1. Y seront notamment évoqués les derniers développements post-référendum en Irlande, et l’ouvrage comporte également une contribution sur les Etats-Unis et une sur le Royaume-Uni, susceptibles d’intéresser les sagefistes. Louise Langevin, professeure de droit à l’Université de Laval (Québec), apportera une perspective canadienne pour croiser davantage encore les regards sur cet enjeu central au féminisme et toujours d’actualité.

In Search of Britain: women’s suffrage

La prochaine séance du séminaire In Search of Britain, coordonné par Marie Ruiz, aura lieu à la Citadelle d’Amiens le mercredi 6 février de 17h à 18h30 en salle E002.

Le titre de l’intervention de June Hannam (University of the West of England) est: Reflections on the commemoration of women’s suffrage in Britain in 2018; popular narratives, public history and new interpretations.

Le programme et les résumés des interventions sont disponibles sur le site du séminaire: https://searchofbritain.wordpress.com/

Revue GLAD!

Vous la connaissez peut-être déjà, la revue GLAD! Revue sur le langage, le genre, les sexualités est une revue consacrée aux travaux scientifiques, artistiques et politiques articulant recherches sur le genre et les sexualités et recherches sur le langage. C’est une revue en ligne, inter- et transdisciplinaire, principalement francophone, qui cherche à créer un espace de discussion sur ces thématiques, ainsi qu’un espace de traduction, d’exploration de la langue et de réflexion critique sur les critères de légitimité linguistique et académique.

En plus du contenu thématique propre à chaque numéro, les articles traitant d’enjeux de traduction sont intéressants pour les anglicistes que nous sommes ! Par exemple l‘article sur la traduction en français du concept d’intersectionality, dans le dernier numéro.

Bonne lecture !

Genre et religion: 2 séminaires le 25 janvier 2019

Deux séminaires à venir sur genre et religion:
– Prochaine séance du séminaire ShakeS (Shakespeare en Sorbonne), vendredi 25 janvier, de 17 h 30 à 19 h 30 à la salle de Formation de la Bibliothèque de la Sorbonne, pour une Conférence de :
Sabine Schülting (Freie Universität Berlin),
“Affections dark as Erebus” – religion, gender, and the passions in The Merchant of Venice
Discutante: Line Cottegnies, VALE, Sorbonne Université
Séance commune avec PEMS (Paris Early Modern Seminar)
(Entrée libre, mais pièce d’identité et carte de la bibliothèque nécessaires (dans le cas où vous n’auriez pas de carte, merci de vous inscrire au séminaire en répondant à ce mail au moins 4 jours avant l’événement)
– La prochaine séance du séminaire Culture et religion dans les pays anglophones, vendredi 25 janvier, 14h-17h30 à la Maison de la recherche de Sorbonne Université, 28 rue Serpente, Paris (métro Odéon ou RER Saint Michel) – salle D421.
L’après-midi, sur le thème « Des femmes au féminisme », sera consacré à une présentation, à chaque fois suivie d’une discussion, de deux ouvrages:
1) Laurence Lux-Sterritt (Aix-Marseille Université) présentera son ouvrage English Benedictine Nuns in Exile in the Seventeenth Century: Living Spirituality (Manchester University Press, 2017).
2) Florence Rochefort (GSRL/CNRS) présentera l’ouvrage collectif qu’elle a co-édité avec Blandine Chéini-Pont:  Femmes, féminismes et religions dans les Amériques (PUP, 2018).

Veuillez penser à vous munir d’une pièce d’identité pour entrer dans la Maison de la recherche.
Le séminaire, soutenu par les équipes HDEA (Sorbonne Université) et TransCrit (Paris 8), est ouvert à tous.
Organisation : Rémy Bethmont & Nathalie Caron

JE jeunes chercheur·e·s, Strasbourg, 8 mars 2019

From the 17th century lady to the 21st woman, the borders of femininity and womanhood in the English – speaking world have evolved and have been reconfigured. In the last forty years, scholarly work on issues of gender has become more and more widespread, in a wide variety of disciplines (history, literature, linguistics, psychology…). The ways in which the concepts of male and female have been defined and used in research have changed with the emergence and development of women’s studies and gender studies (Kristeva 1982, Butler 1990, Halberstam 1998). While the critical relevance of the polarity of these concepts has been called into question, they are still widely seen as necessary for their ability to show the importance of demarcations of gender in various lines of inquiry (Korte & Lethbridge 2018), including when questions of gender rebellion and porosity of gender boundaries arise (Adams & DeLuzio 2012). To honour International Women’s Day 2019, we welcome contributions addressing the question of how femininity and womanhood have been defined, represented and explored in Anglophone literature, linguistics and history, spanning from the Early Modern period to the contemporary world. The question raises issues related to the limits and boundaries of gender, in the way these affect women in their physical world and in their representations of self as women: bodies constrained and restrained, behaviours prescribed and defied, (un)bridgeable frontiers dividing countries, regions, ethnic origins, age or class and their interaction with gender… (Pickering & Cochrane 2013). We encourage PhD students, post – graduate students, and early career researchers to submit an abstract. Scholars whose research intersects with the study of gender norms and transgression or the specificities of female experiences of borders, be they geographical, social, and racial, are particularly welcome.

Topics may include but are not limited to:
– Representations of femininity: transgression, idealisation and normalisation
– Representations of female bodies: how have they been defined by experts, scientists and other “moral entrepreneurs” (Becker 1963)? Who are these entrepreneurs? Who sets the norm? How can these norms be called into question, defied and erased? And how do transgressions come to be normalised?
– Physical boundaries of femininity: female bodies performed, constrained, freed
– Gender and genre: resisting the gender binary in literature, stage performance and gender performance (West & Zimmerman 1987), reverse-gender casting, female travelogues …
– Intersectional feminism (Crenshaw 1989): the part played by race, ethnicity, class, age, disability, &c. into the construct ion of femininity and the borders erected around such a normative experience
– Liminal spaces: experiences of border crossings, whether they be physical, geographical, social and related to the frontier between masculinity and femininity
– Language and resistance to gender boundaries
– Frontiers and feminist scholarship (Frontiers, a Journal of Women’s Studies)

We invite abstracts in English of up to 300 words for 20-minute papers. Please submit your abstract along with a short biographical notice to Irène Delcourt (CENA, idelcourt@unistra.fr), Lucy- Anne Katgely (SEARCH, lakatgely@unistra.fr) and Juliette Misset (SEARCH, jmisset@unistra.fr) by January 20, 2019. Papers will be given in English.

Journée autour de Kimberlé Crenshaw

Demain 9 janvier 2019, à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, se tient une journée d’études en présence de Kimberlé Crenshaw, “Vers une cartographie des marges : Autour de l’œuvre de Kimberlé W. Crenshaw”.

En raison d’un grand nombre d’inscriptions, la journée n’aura plus lieu en Salle de formation de la BIS comme indiqué sur le programme en ligne (lien ci-dessus). La session du matin se tiendra dans l’amphithéâtre 1 du centre Panthéon (12 place du Panthéon) et celle de l’après-midi dans l’amphithéâtre Turgot, centre Sorbonne (17 rue de la Sorbonne).